Workshop Nº1: Design de lettres

typeparis17 workshop Nº1

Lorsque nous avons lancé TypeParis en 2015, cette formation en 5 semaines d’été dédiée à la création de caractères associée à des conférences ouvertes, l’idée d’organiser des workshops adaptés à un public plus large, était dans les cartons. C’est maintenant réalité, le premier workshop aura lie au Tank le samedi 18 mars 2017. Inscrivez-vous dès maintenant via la page dédiée.

Ce workshop que nous allons conduire Mathieu Réguer et moi est adapté à toute personne voulant découvrir le dessin de lettres, comprendre la mécanique des formes. Apprendre la création de caractère c’est surtout apprendre un concevoir un système de formes qui devront fonctionner ensemble. L’ambition de cette journée n’est pas de décliner un caractère complet mais de vous fournir les outils nécessaires pour mieux comprendre les formes typographique et vous faire découvrir une méthode de travail pour dessiner vos propres alphabets et vos propres lettrages.

Comment?

Notre approche est organisée autour de l’alphabet humaniste et se base sur l’écriture manuscrite comme moyen de compréhension des formes typographiques. Cette méthode s’appuie sur des techniques éprouvées lors des cinq semaines intensives du programme TypeParis.

Nous allons démarrer avec un peu de pratique de calligraphie, pour mieux visualliser le squelette des lettres minuscules ainsi que la notion de contraste. Ce travail de calligraphie formera la base des dessins sur papier calque. Vous apprendrez à stabiliser des formes issues de votre pratique calligraphique dans le but de comprendre les rapports entre formes et contre-formes.

En partant de ces dessins, vous travaillerez sur les systèmes de terminaisons, d’empattements et de gouttes afin de définir un style typographique cohérent et déclinable sur tous les glyphes d’un alphabet.

Nous explorerons ensuite plusieurs variables typographiques à partir de vos dessins, comme la création d’un gras, d’un maigre, d’un caractère à fort contraste, d’un condensé ou d’une version sans empattements.

En fin d’après-midi, nous aborderons les problématiques de numérisation comme le placement des points ou les approches entre les lettres. Néanmoins, pour préserver le temps de création, d’apprentissage et d’échanges nous n’avons pas prévu d’utiliser d’ordinateur. L’ambition est avant tout d’aborder les enjeux du dessin de lettre en général, pas les techniques liés à des logiciels spécifiques.

Retrouvons-nous le 18 mars 2017!

Jean François Porchez, 14 February 2017